SHV/FSVL
Menu

Regio West

Latest News

3ème entraînement du Cadre Romand Wispiele/Moléson

Entraînement du cadre romand : Un Moléson dans les nuages

Fabrice Thiébaud, 26. June 2021
Le samedi 26 juin, nous nous sommes donné rendez-vous au Moléson pour un vol du cadre romand. Les prévisions météo de la veille nous laissaient espérer une journée intéressante, tout en sachant que les conditions ne seraient pas faciles. Selon différents modèles, le plafond serait vers 3000m à Wispile contre seulement 2000-2200m au Moléson. Celui-ci monterait aux alentours des 2400m vers 11h30. Comme la région gruyérienne prévoyait plus d’instabilité, nous nous sommes décidés pour le Moléson. Lorsque nous sommes arrivés au sommet, nous avons constaté que la base des nuages était bien plus basse que prévue. Vers 11h30, les nuages crochaient dès 1600m sans réellement monter au courant de la journée. Nous sommes restés optimistes mais avons tout de même réduit la manche en zigzag de 80 à 60km. Nous savions que si nous arrivions à décoller entre les nuages, il nous serait probablement possible de nous accrocher sur les pentes de Grandvillard. Le départ a été assez chaotique, chacun décollant entre deux nuages. A la radio, nous avons informé que les balises de start n’était pas nécessaire et que la manche reprendrait à Grandvillard. Au final, le plafond n’est jamais monté au-dessus de 1700m. Nicolas et Laurent étaient les seuls à réussir à basculer sur Charmey. Alors que Laurent est juste arrivé à revenir sur Grandvillard, Nicolas a littéralement réveillé son âme de guerrier. Il s’est battu jusqu’à 19h00 et est même parvenu à faire la balise de la Berra qui semblait pourtant impossible avec cette hauteur de nuage. Bravo à lui . Bien que le vol n’ait pas été celui que nous avions espéré, nous avons passé un excellent moment. Nous nous sommes retrouvés au terrain d’atterrissage de Grandvillard où les Championnats Suisses de Delta avait lieu. L’ambiance était formidable et nous avons profités d’(une…) bonne(s) bière(s) et des saucisses. Fait intéressant quant à la météo : Comme le plafond est resté très bas sur la région de la Gruyère, le vent de vallée s’est renforcé, compressé par le plafond bas. Dans le Pays-d’en-Haut, le plafond bien plus haut (2600m env) a créé un appel d’air important dans la vallée de l’Intyamon. Dans les journées normales, le Pays-d’en-Haut est également alimenté en air par les cols du Gros-Mont et vallées parallèles. Comme le plafond très bas bloque ce passage, le vent de vallée a été renforcé. Fabrice
1er entraînement du cadre romand 2021

1ier entraînement du cadre romand 2020

Fabrice Thiébaud, 3. March 2021
Rédaction : E. Emery Rendez-vous à Chalais pour ce premier entraînement de la saison 2021. Les prévisions annoncent une journée stable, néanmoins deux groupes de cinq et un groupe de trois décident de tout de même tenter de boucler une task encore non-définie. Le déroulement de la manche se précise à l'arrivée du téléphérique où Lolo, le local, nous explique comment il verrait le parcours au vu des conditions de la journée : - Une balise un peu avant Evolène - Une balise à Zinal - Une balise à Chandolin - Goal à Chalais Il n'en a pas fallu plus à Emmanuelle pour suivre cette proposition et valider le parcours, bien que Laurent Borella nous ait proposé en Verco-Verbier retour. A 13h30, heure du start, Olivier, Sergey et Nelson prennent la tête jusqu'à Nax où ils sont rapidement rejoints par le reste de la grappe. S'ensuit une bataille jusqu’à la première balise où se trouve « LA » décision stratégique de la manche : soit taper la première balise puis revenir tout de suite par le Crêt-du-Midi, soit espérer trouver une thermique montant suffisamment haut pour transiter par-dessus le pas de lona afin de rejoindre Zinal. C’est finalement la première stratégie qui s’est avérée payante car une inversion à 2700m empêchant tout passage au-dessus de cette altitude. Pourtant, seul Olivier choisit cette option au bon moment, ce qui lui laisse un avantage qu’il conservera jusqu’à la fin de la manche. Le retour sur Zinal par les Crêts du Midi est facile au-dessus de 1700m, En dessous, il faut plus travailler pour remonter. Denis en a d’ailleurs fait les frais et s’est vaché à Vissoie. La dernière balise est facile, il suffit de longer les faces ouest depuis Zinal et, comme par magie, la finesse se fait infinie. Une fois le dernier turn point validé, les pilotes mettent plein barreau sur le goal, situé 1500 mètres en contrebas dans une magnifique fin d’après-midi valaisanne. Pas mal pour une journée stable ! Ce fut une task bien sympathique. Elle a aussi permis de se rendre compte de tous les détails à régler pour la prochaine (gps pas chargé, vario défectueux, radio...) qui s’annonce encore meilleure !
Grandvillard- Suchet

Grandvillard - Suchet

Emanuelle Zufferey, 2. June 2020
Aujourd'hui je laisse la parole à Lolo pour le résumé du week-end. Hier Dimanche nous étions à Granvillard où nous avions comme tâche d’aller tourner au stokhorn et revenir soit 75 kil Nous patientons au nuages pour l’ouverture du start avec quelque conseils à la radio du genre ...hé les gars on ne rentre pas dans les nuages !! Après le start on se jette direct sur Charmey depuis la dent de Broc. Après le passage d’un Col (pour passer du côté lac noire)je me retrouve rapidement avec Youri et Emanuelle avec leurs Enzo 3. Nous cheminons (en nous entraidant)au relief jusque à la balise du stockhorn et en retour on va croiser les survivants Olivier Julien etc ...Et là, cela devient compliqué, de gros nuages et une grosse zone d’ombre nous obligent à changer les plan de rentrée. Je suis Youri et Fabrice qui me montre que le côté lac de Gruyère sera plus facile (que le lac noir). Donc nous prenons là directions et la suite sera facile. 65 kil/h bras haut au nuages avec du +3. Nous glissons sur Cousimbert tranquille . Une dernière balise du côté des gastlosen nous complique le retour (c’est celle que j’avais oublié le dernier week-end ). Mais je peut enfin m’élancer sur la balise qui termine les points temps. Bilan les vieux de la classe 69 bouclent tous le parcours malgré une entourloupette de Lolo qui a pris (je dirais voler) 4s à Samuel (désolé Sam mais l’occasion était trop belle ) Aujourd’hui Le suchet où nous sommes accueilli par Phillipe Briod où son bus est remplacé par un car connu de la Jura Hike & Fly (Briod compagny), parce les navettes qui d’habitude nous montent au décollage sont trop petites pour accueillir tout ce monde. Nous partons pour une manche qui nous paraît très ambitieuse (mais après tout cela fait 5 manches qui dépasse nt les 60 kil). Donc on ne se pose pas trop de question. Après un start difficile nous cheminons le long de la crête jusqu’à Mauborget la radio nous informe que presque tout le groupe est posé à Baulmes. Nous décidons de rentrer à Baulmes pour repartir un peu plus tôt chez nous. Sur le retour nous croisons Gaël Frochaux qui motivé va faire la manche complète. Bravo tu es une machine !! Merci à Olivier et Nelson qui nous ont organisé la manche. C’était très intéressant de cheminer à l’accélérateur sans tourner à une l’altitude de 900m.
Grandvillard

Verbier et Grandvillard

Fabrice Thiébaud, 24. May 2020
Ce week-end prolongé nous a permis de profiter de conditions idéales pour organiser 2 belles manches. Jeudi nous nous sommes retrouvés à Verbier, 24 pilotes pour une manche mémorable qui nous a emmenés à Fionnay, puis à Thyon en passant par le Bec des Rosses et le glacier du Mont Fort. Au retour, passage par la croix de coeur avant de transiter sur les flancs du Rogneux. Nous avons eu la chance de titiller les Combains avant de rentrer au goal avec un crochet par la Croix de coeur. Des plaf à 3900m et finalement assez peu d'influence du vent du Nord. On en a pris plein les yeux. Dimanche, on se retrouve à Grandvillard, où les conditions nous serons protégés du vent du nord. Nous sommes nombreux, 30 en comptant Martin qui est venu nous rendre visite et qui a pris avec lui son appareil photo. Merci beaucoup pour ces belles prises de vue. La manche lancée fait 69 km. Elle nous emmène d'abord le long des crêtes de Granvillard, pour se lancer ensuite en direction de la Berra. Une branche face au vent dans des conditions soutenues. Nous sommes un peu surpris par la force de celui-ci. Mais les thermiques sont généreux et nous emmènent à 2600m. Direction le schwartzsee pour ensuite repartir en direction de Grandvillard en passant par les reliefs arrières. Un dernier effort vent de face pour revenir sur la dent de Broc et goal. Une manche difficile et tonique. Nous sommes finalement 7 pilotes au goal. Tout le monde s'en est à nouveau mis plein les yeux. Merci à tous pour votre participation. Au week-end prochain.